⁕ série, ⁕ Thriller

"La malédiction de Siffait" de Anne-Sara

Mon retour – Présentation – « Plume noire »
Lecture de juillet 2018

C’est marrant comme d’un livre à l’autre sans que ce soit le même auteur il m’arrive de retrouver des points communs. Ici l’auteure rappelle que Sam, profileuse, avait mené sa dernière enquête à Brocéliande, lieu de magie d’un de mes  derniers romans lus (M. Calmel). Voilà pour le petit lien. Avec Anne-Sara dans ce troisième roman de la Collection « Plume noire » on voyage entre « Les folies Siffait » domaine de la Gérardière, près de Nantes, lieu qui existe aussi réellement, et l’Italie. Ce récit est mystique, rien que la couverture donne la couleur. J’ai beaucoup aimé retrouvé Sam et Alain, entourés d’une aura noire, il vont devoir démêler, autour de « morts naturelles », des secrets de famille assez tortueux, dans ce domaine où la malédiction est tombée il y a bien des années. L’angoisse monte crescendo, comme les morts, l’intrigue se dévoile petit à petit dans une ambiance déguisée médiévale. Il n’y a que vers les quelques pages de la fin que l’on commence à entre apercevoir réellement ce qui a pu se passer. Anne-Sara sait nous tenir en haleine dans ces écrits, c’est très prenant et je n’ai pu résister hier après midi de le finir. La fin est grandiose. Ces romans peuvent être lu séparément. J’ai commencé avec « Un, deux, trois… sept » que j’avais acheté au Bugue au salon Noir Vézère en 2016, ensuite Steph m’avait offert « Au commencement je suis mort » que j’ai lu en 2017 et celui-ci que l’auteure m’a offert dernièrement. Je crois que je ne suis pas vraiment dans l’ordre des récits mais je vais y remédier. Merci beaucoup Anne-Sara ce fut une lecture enrichissante, un réel plaisir. Je recommande vivement ces thrillers entre le noir, l’angoisse et le mystique.
Présentation :

Au 18ème siècle, Maximilien Siffait acquiert un site étrange sur les bords de Loire. Mais les énigmatiques « Folies Siffait » cachent le secret d’une tragédie ! 
Deux siècles plus tard, la malédiction s’abat de nouveau sur Siffait. Pour quelle raison Paola Lombardi offre-t-elle des vacances médiévales à ceux qui ont marqué sa vie ? Hanté par des querelles religieuses et psychologiques, ce thriller nous entraîne de Venise à Siffait. Quelle énigme dissimule le vieux parchemin que cache le Père Baptiste ? Dans un château au décor moyenâgeux, la profiler Sam Light découvre une surprenante assemblée qui tient à la fois de la comédie théâtrale et de la réunion mondaine. Etrange cocktail de personnalités hétéroclites ! Emportés dans une spirale de conflits, de défiance, de jalousie et de vengeance, les invités vont devoir affronter de terribles épreuves. Avec délectation, un assassin déguise ses meurtres en « mort naturelle ».
Collection « Plume noire » (en italique ceux que j’ai lu)
Un, deux, trois… sept!
Les portes obscures de l’Apocalypse
La malédiction Siffait
Au commencement, je suis mort!
L’ange de l’île Clémentine

Le diable a ses raisons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s