⁕ Roman noir, ❤ Coup de cœur ❤

"Sombrent les âmes" de Vanaly NOMAIN

Mon ressenti – Présentation et extraits –
Lecture de octobre 2018

💗COUP DE CŒUR💗
Troisième lecture de suite qui me percute de plein fouet (« Kanun », « Poussières de toi »). Je me suis posée la question quant au comment l’auteur peut sortir de l’écriture indemne. Trois personnages vont être lié par un fil très fin. Ugo qui vit dans la rue, hypersensible, qui était suivie par Sophie, psychiatre aussi hypersensible et Léa au passé ténébreux, qui elle, va essayer d’aider Ugo. Les émotions dans ce récit sont très fortes, je les ai ressenties au creux de mon cœur. Je dois avouer qu’il est difficile d’enchaîner avec un autre roman après celui-ci. 

« L’espèce humaine, la pire des races animales. Elle domine, exploite et saccage jusqu’à l’humiliation, une pulsion autodestructrice. » 

Une histoire très sombre et très réaliste. 
« Ses extravagances et ses absences n’étaient que des cris jetés dans les nuits glaciales. Ses bandeaux, des appels au secours jamais entendus. » 
Nous avons, pour certains, des démons enfouis dans notre âme, occultés, mais le corps, lui, parle à notre place. Un regard, une marque, un recul… 
« Peut-on entendre le bruit de l’âme qui sombre et l’appel des personnes qu’on aime ? » 
Ces enfants « oubliés » existent bien, certains peuvent s’en sortir avec des blessures à jamais gravées dans leur cœur – corps. 
« Au loin, tout se lisse tel un désert d’eau, sans limite, sans borne, à l’image de nos âmes perdues qui cherchent un horizon à la surface de nous-mêmes. » 
Je vous pose quelques extraits dans mon retour, mais j’en ai relevé bien d’autres. Douleur, névrose, drame, amour, une belle écriture avec toute la sensibilité de l’auteure. Un roman que je n’oublierais pas d’aussi tôt.
Présentation :


Ugo vit dans la rue. Il dessine pour apaiser les voix qui hurlent dans sa tête.

Léa vit dans un minuscule appartement. Elle écrit pour repousser les démons du passé.
Sophie est psychiatre. Elle cherche Ugo désespérément.
Trois âmes meurtries, trois voix torturées qui se croisent, se cherchent et vont tout faire pour ne pas sombrer.
***
Peut-on entendre le bruit de l’âme qui sombre ?
Peut-on le déceler lorsque l’appel se transforme en un souffle sourd, lorsqu’il n’est plus que murmure lointain ?
Nous trébuchons, souvent.
Nous nous effondrons, parfois.
Il est erroné de penser que la vie est plus forte que tout, faux de croire que les épreuves nous rendent toujours plus valeureux.
La vie abîme nos rêves et nos espoirs, parfois jusqu’à la moindre parcelle de lumière. Elle dépose des fleurs et des ronces sur notre chemin, au hasard, au détour d’une promenade. Il nous arrive de les effleurer, de les arracher ou de nous y écorcher.

2 réflexions au sujet de “"Sombrent les âmes" de Vanaly NOMAIN”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s