⁕ roman policier

"41 vautours : 48 heures avant Noël" de Céline TANGUY

Mon retour – Présentation – L’auteure – La série –
Lecture de décembre 2018

Un roman policier comme je les aime, entre polar, polance, roman noir… Un mélange détonnant dans lequel je suis vite captivée par le récit. L’histoire se déroule avec une certaine rapidité, des flashs scindés par des heures et des lieux. Ça fusille et tiraille dans tous les sens comme dans les séries policières, où, même criblé de balles on se relève. Et ça repart… Le plus : la romance entre Amber et Neil. Je lisais à une époque la série « Le lieutenant Eve Dallas » de Nora Roberts (j’en ai encore dans ma PAL), c’est le style de série dont je ne me lasse pas. J’avoue que j’ai attendu un moment avec de choisir ce titre alors que j’en ai entendu parler sur les réseaux. Mais voilà, la couverture ne m’attirait pas. Et puis, une certaine Sandrine m’a dit que j’allais aimer, me l’a redit d’autres fois… Un peu, encore un peu et beaucoup et du coup j’ai sauté sur le premier tome (j’ai eu un peu peur en fait…) et finalement et bien j’en suis bien heureuse car j’adore… Alors, merci Sandrine à toi et pour les amateurs de romans policiers à grand suspense : foncez, vous ne serez pas déçu.
Présentation :

En général, 48 heures avant Noël, on se précipite sur ses derniers achats, on termine la décoration du sapin, on peaufine le menu du réveillon et on a des guirlandes plein les yeux. Bref, on a l’esprit à la fête. Mais pour Neil Mullhand, agent spécial du FBI expert en crimes violents, cette fête virerait plutôt à la cérémonie mortuaire. Il faut dire qu’en guise de cadeaux on lui expédie plusieurs balles dans la peau. Ensuite, on le laisse pour mort dans un local à poubelles, en plein cœur du Bronx.

Sur quelle affaire enquêtait-il pour en arriver là ? C’est à cette question que le lieutenant de police Amber Wilson, qui est aussi la compagne de Neil, compte bien répondre. Quitte à remonter jusqu’à la CIA et au sommet de l’État, dont les secrets bien gardés ne sont pas toujours reluisants. Seulement, à vouloir les déterrer, ne risque-t-on pas sa vie et celle des gens qu’on aime ? Cela dit, dans ce genre d’histoire, peut-on seulement se fier à ses proches ?
L’auteure :

Céline Tanguy écrit en marchant sur son tapis de course, grâce à une tablette adaptée et à son ordinateur portable installé à la bonne hauteur. C’est probablement ce qui donne à ses romans un tel rythme et une telle énergie. Ça, et un sens de l’intrigue incroyable. Sans oublier le talent, qui fait d’elle l’un des maîtres du genre.

Pour me suivre, avec humour, n’hesitez pas à faire un tour sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/Cali-the-Beauceron-241544233085288/
À très bientôt


La série : « 41 vautours »

Tome 1 – 48 heures avant Noël
Tome 2 – La meute
Tome 3 – L’empire des écureuils

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s