⁕ Roman noir

"Qu’attendent les singes" de Yasmina KHADRA

Mon ressenti – Extrait – Présentation – L’auteur –
Lecture de mars 2019

Touchée, coulée par ce roman noir qui dénoncent certains faits réels de cette Algérie bouillonnante. Non seulement l’écriture nous emporte dès les premières pages mais l’histoire ne peut que toucher notre sensibilité face à un pouvoir destructeur.

Au début :
  • « C’est un matin splendide, qui n’existe que pour lui-même comme un rossignol qui chante dans un monde de sourds; un matin algérien, avec son soleil de décembre éclatant et froid pareil à un joyau punaisé dans l’azur, hors de portée des rêves tordus, des prières biaisées et des Icare aux ailes rognés.

Nora commissaire à Alger se bat pour son poste, pour sa condition de femme et pour cette jeune fille retrouvée morte dans les bois de Baïnem, près d’Alger. En parallèle l’histoire de ce journaliste pris dans les filets de la corruption, et autour, toute les manipulations de ceux qui ont le pouvoir dans ce pays. J’ai été voir un peu la bio atypique de cet auteur qui m’a intriguée, tout n’est pas très clair là non plus, cet auteur a reçu des prix pour certains de ses romans et a été accusé de plagiat pour d’autres. Je pense, mais ce n’est que mon point de vue, que certains ont voulu l’évincer, il en disait peut être un peu trop… Quatre de ces œuvres ont été portées au cinéma (dixit Wikipédia). Je remercie Émilie qui m’a offert ce roman, j’ai toujours été très sensible à ce qu’il se passait en Afrique du Nord, c’est dans mon âme… Je vais suivre cet auteur de près et si certains l’ont lu et apprécié que me conseillez-vous?

Présentation :


Le corps d’une étudiante est découvert dans les bois de Baïnem, près d’Alger. Chargée de l’enquête, la commissaire Nora Bilal est loin de se douter que son pronostic vital est engagé. Dans un pays où les intrigues et les fausses pistes dépassent l’entendement, où l’exercice du pouvoir et la corruption s’érigent en sacerdoces, quel sort réserve-t-on à ceux qui osent croire que la loi est au-dessus de tous, surtout lorsque la loyauté est incarnée par une femme ? 

Loin de se limiter au thriller politique, Qu’attendent les singes est une formidable radioscopie d’une Algérie qui, après avoir été laminée par le terrorisme islamiste, se retrouve livrée sans emballage aux ogres de l’infamie.

L’auteur :

Yasmina Khadra est né le 10 janvier 1955 à Kenadsa, un village séculaire aux portes du Sahara algérien. À 9 ans, son père le confie à l’institution militaire où il passera trente-six ans de sa vie. Descendant d’une longue lignée de poètes, il écrivit sa première nouvelle à l’âge de 11 ans, et son premier recueil à l’âge de 17 ans, qui paraîtra au début des années 1980 sous son vrai nom, Mohammed Moulessehoul, aux éditions Enal-Alger. L’armée se situant aux antipodes de la vocation littéraire, la carrière militaire de Yasmina Khadra sera jalonnée de déboires et de déconvenues. Son amour pour le verbe et la langue française l’aidera à s’accrocher à son rêve d’enfant : devenir écrivain. 

Retrouvez toute l’actualité de l’auteur sur : www.yasmina-khadra.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s