⁕ Thriller psychologique

"Le Prieuré de Crest" de Sandrine DESTOMBES

Mon retour – Extraits – Présentation ▶
Lecture d’avril 2019 ➡

Sans le vouloir je m’aperçois que je suis de très près les romans où les femmes sont mises à l’honneur. Ici elles auront toutes un rôle bien déterminé, chacune à leur place et selon leur passé vont mettre à mal l’équipe du PJGN avec comme accompagnant le gendarme Benoit de la brigade de Crest dans la Drôme. Le but étant, au départ, de résoudre d’énigme de cet accident de la route qui a priori n’était qu’un délit de fuite.

« Aurait-il pu dire autre chose, agir différemment? Cette question, le sous-lieutenant Benoit devrait se la poser longtemps, très longtemps. »

La complexité et les découvertes de l’équipe vont les emmener au Prieuré de Crest, lieu de retrait et de réinsertion de femmes blessées où l’homme en est banni et pour cause. Joséphine, leur protectrice ira au bout de ses convictions. Des questions, les enquêteurs en auront plus qu’il n’en faut.

« J’ai une liste invraisemblable de « pourquoi » depuis le début de cette enquête, alors je ne présume plus de rien, madame la juge… »

L’auteure n’a plus à prouver la construction de ses intrigues, elle sait nous entraîner et nous embrouiller l’esprit. Elle nous met gentiment sur la voie d’un dénouement qui m’a laissée sur ma faim… Ce roman noir, addictif, psychologique m’a beaucoup plus. Ce n’est pas le premier que je lis de cette auteure, après « La faiseuse d’anges », « L’arlequin » et « Les jumeaux de Piolenc » il me reste à finir le troisième de la première série : « Ainsi sera-t-il » et « Ils étaient cinq », de quoi encore me faire plaisir avec l’auteure.
Présentation :
Sandrine Destombes continue d’explorer le territoire du fait divers avec Le prieuré de Crest, une enquête où les femmes sont coeur de l’intrigue.
 » Madame, je vais vous demander de sortir du véhicule, s’il vous plaît.  » 
Le sous-lieutenant Benoit se remémorera longtemps cette scène avec une seule question en tête : aurait-il agi différemment s’il avait su ce que déclencherait ce simple contrôle routier ? 
Une enfant de huit ans tourmentée. 
Une mère disparue à cause du 6-6-B. 
Une conductrice qui finit sa course dans le fossé. 
Un cadavre aux yeux énuclés. 
Telle une comptine macabre, voilà les quelques mots qui se trouveraient dans le rapport du gendarme avant que les Experts du Pôle judiciaire de la Gendarmerie nationale ne débarquent à Crest. 
Toute cette agitation vient troubler cette commune tranquille de la Drôme. La tranquillité, c’est aussi ce que sont venues chercher la hiératique Joséphine et ses protégées ; ces femmes du prieuré, sorte de gynécée où les hommes n’ont pas droit de cité. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s