⁕ Thriller psychologique

"Oxymort" de Franck BOUYSSE

Mon retour – Extrait – Présentation – ▶
Lecture d’avril 2019 ➡

Roman de 2014 réédité chez Moissons Noires. Difficile de faire mon retour car je ne l’ai pas « autant » aimé que : Grossir le ciel, Plateau et Né d’aucune femme.
Au début :

« C’était tout de même pas si difficile que ça de mourir. Quelque chose qu’il fallait faire un jour ou l’autre. Ça ne devait pas faire bien mal, vingt centimètres de lame froide dans le ventre. Il ne s’était pas foutu de la gueule du type. Du premier choix, cette lame. Achetée à un armurier de la rue de la Cité aux airs de Robert Mitchum. »

L’oppression est bien là, la noirceur du texte aussi, les personnages sont bien trempés avec un mental bien torturé. Il me manquait juste le petit plus de l’ambiance ressentie dans les romans précédemment lus pour le coup de cœur. On reste quand même dans le thriller psychologique avec des personnages qui iront jusqu’au bout pour vivre. J’espère retrouver avec Glaise le petit plus qui m’a manqué, il m’attend dans ma PAL.

Présentation :

Un homme se réveille enchaîné sur le sol de ce qui semble être une cave humide. La sensation d’être un animal piégé… Il est incapable de se rappeler pourquoi il est là. Son ravisseur lui laisse seulement quelques énigmes à résoudre, transmises à la volée par une trappe qui se referme avant qu’il n’ait eu le temps de s’en approcher. Il fouille alors dans ses souvenirs à la recherche d’un indice qui pourrait lui permettre de se sortir de cette situation. Une intrigue psychologique insoutenable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s