⁕ Nouvelle

"Quatorze auteurs bêtes et méchants" Collectif

Mon retour – Extrait – Présentation –
Lecture de juillet 2019

Retour ambiguë pour ces nouvelles, j’ai découvert quelques auteurs, ce qui fut intéressant, j’en connaissais déjà quelques-uns de par leurs écrits. J’ai eu envie à plusieurs reprises de tordre le coup aux personnages d’où le titre très approprié du recueil. Certains textes m’ont fait rire, d’autres m’ont touchée, un : « ha mais c’est dégueu… » et aussi réfléchir… 14 auteurs mais bien 15 noms dans le descriptifs! Et oui la préface bien sûr. j’aurais dû noter à chaque nouvelles qui je lisais car je me suis sentie un peu perdue par moment. Mais bon qu’importe, maintenant je ne saurais dire si j’ai beaucoup aimé, un peu ou pas beaucoup, je peux simplement dire que j’ai été attirée par les noms des auteurs cités et ce qu’ils avaient à dire sur ce thème. Que l’écriture de chacun est différente et intéressante, que la curiosité l’a emporté et que je me suis bien amusée à lire ces nouvelles. Voilà pour ces textes acidulés, touchants, grinçants, déjantés, acérés, colorés, humoristiques, tordus, tranchants, rythmés, explosifs, lumineux, pointus et caustiques…

– « C’est un roman, une simple histoire, où les mecs se flinguent à coups de mots frappés sur du papier. Des morts d’encre. »

Présentation :

POUR ADULTES CONSENTANTS

AVEC : Raphaël MORGANO, Luca TAHTIEAZYM, Gérald CONNARD, Leo RUTRA, Nick GARDEL, Arnaud LE BIAN, O. NADACO, Jo ROUXINOL, Søren LEWIS, BOUFFANGES, Marie-José GARGOUIL-FERRÉ, Frédéric SOULIER, Patrice QUÉLARD, Stéphane GRISARD. Préface : Euloge NGOUMA 

On ne va pas vous mentir. 

Ceci n’est pas une œuvre à vocation caritative. Aucun des quatorze auteurs ayant commis ce recueil n’a vraiment la fibre philanthropique. Les recettes générées par cet ouvrage ne serviront pas à équiper en prothèses un cul-de-jatte ou à financer la recherche contre l’acné juvénile. 

Non, les quatorze salopards dont les noms figurent sur cette couverture ne se sont alliés que pour la plus noble des causes : l’appât du gain. Ce qui n’exclut pas qu’ils y aient pris du plaisir. 

Il y a en effet quelque chose de foncièrement jouissif à se montrer bête et méchant. Vous ne trouverez pas cet aphorisme chez vos petits camelots du bonheur en boîte, et pourtant il se vérifie depuis que le premier homme des cavernes a buté son premier dinosaure : la bêtise et la méchanceté, comme le sexe et l’argent, font tourner le monde. 

Au contact de ces quatorze nouvelles, vous rirez souvent, vous pleurerez parfois, et peut-être, au détour d’un paragraphe, apprendrez-vous quelque chose sur vous-même. Sincèrement, c’est tout le mal que l’on vous souhaite. 

Comme quoi, on n’est pas si méchants.

Fred Soulier, chef de meute

4 réflexions au sujet de “"Quatorze auteurs bêtes et méchants" Collectif”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s