⁕ Thriller

"Lectio Letalis" de Laurent PHILIPPARIE

Mon retour – Extrait – Présentation –
Lecture d’août 2019

Comment ne pas regarder un livre différemment. L’auteur a fait un sacré bond en avant avec ce thriller. Un flic hors du commun va dépasser la légalité avec une obsession non dissimulée pour les sectes, une suspecte, seule rechapée d’un massacre, sera son point de mire. De Paris à Bordeaux, deux enquêtes, un rythme effréné entraînera Gabriel et Anna vers l’impensable.
Au début :
  • « Alexandre ouvrit à la volée la porte de son studio, le visage transporté d’allégresse. Il venait de décrocher un poste d’assistant d’édition dans la prestigieuse maison Paul Gerber. c’était pour lui une formidable opportunité. À vingt-huit ans, il allait enfin réaliser son rêve, devenir un passeur de lumière : un éditeur… »
Le pouvoir et l’argent, l’humanité et la vérité, qui gagnera dans cette intrigue menée intensément. Le psyché des acteurs sera malmené, jusqu’au point de rupture. Un tout qui nous enchaîne à cette lecture addictive jusqu’à cette inéluctable fin… Ce livre fait partie de ceux que j’ai acquis au salon « Noir Vézère » avec la seconde rencontre de l’auteur. Bravo Laurent!!
Présentation :

Oserez-vous tourner les premières pages du LECTIO LETALIS ?

Paris. Un assistant d’édition tout juste embauché se tranche les veines à la lecture du premier manuscrit qui lui est confié. C’est la troisième fois, en quelques semaines, que le même scénario-suicide se produit dans cette maison d’édition. 

Bordeaux. Le lieutenant Gabriel Barrias, ancien indic devenu flic, enquête sur l’assassinat atypique d’un psychiatre massacré par un rapace, dans son cabinet, en pleine consultation. 

Deux affaires éloignées en tout point, et pourtant. Un nom apparaît des deux côtés. Celui d’Anna Jeanson, qui fut, dix ans plus tôt, l’unique survivante d’un suicide collectif survenu dans une secte dressant des animaux à tuer. 

Un livre et des oiseaux qui tuent, personne ne pourrait y croire. Mais sous la plume de Laurent Philipparie, capitaine de police, tout est si vrai que c’en est effrayant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s