⁕ Thriller

"Animal" de Sandrine COLLETTE

Mon ressenti – Extraits – Présentation –
Lecture de septembre 2019

En quête d’identité, les bas instincts se réveillent. 20 ans séparent Lior de Nin et pourtant on sait tous que ces deux histoires doivent se rejoindre. D’où vient Nin et où va Lior? De l’animal à l’homme quelque fois les différences sont minimes et parfois elles dépassent l’entendement.
  • « Une étrange atmosphère les rend fébriles, comme si c’était leur dernière chance de trouver l’ours, en même temps qu’une interrogation monte après la remarque d’Oscar : et si l’ours était réellement plus intelligent qu’eux? »
L’auteure révèle ici que chacun avec son histoire reviendra aux sources. Cette quête qui 20 ans après ouvre tragiquement les yeux de chacun. La mémoire ancrée dans les corps revient.
  • « A cet instant, elle ne sent plus rien. Son corps exténué s’est drogué lui-même, enivré par l’effort. Lior flotte au-dessus de la forêt. »
Le combat n’est pas forcément entre l’ours, le tigre et l’homme. L’angoisse est présente au fil des lignes, la nature et les paysages sont là pour noircir les scènes. La chasse, la traque ne sont-elles pas en chacun de nous? Et les animaux dans tout ça n’ont-ils pas eux aussi une mémoire de leur pire ennemi.
  • « Le sol vibre sous les enjambées de l’ours. Un rythme puissant et régulier, trois temps à peine interrompus par un instant de suspens, comme un galop de cheval, l’arrière-main et l’échine projetés vers l’avant, une ondulation de chair et de muscles. Sous ses griffes, les feuilles s’envolent, milliers de taches de couleur malmenées. l’air lui rentre dans la bouche, asséchant son souffle, aspirant la douceur de l’après-midi. »
Comme pour ces autres romans, l’auteure m’a transportée au Nepal, dans cette histoire introspective et j’ai aimé ça. Un récit sans voile, cru et sauvage. Un roman noir à la plume bien reconnue dans lequel je me suis laissée mener avec plaisir. Merci Katia….
Présentation :

Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, Mara découvre deux très jeunes enfants ligotés à un arbre. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’en mêler. Pourtant, elle les délivre, et fuit avec eux vers la grande ville où ils pourront se cacher. Vingt ans plus tard, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de chasseurs. Parmi eux, Lior, une Française. Comment cette jeune femme peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l’adore, n’a jamais résolu. Quand elle chasse, le regard de Lior tourne à l’étrange, son pas devient souple. Elle semble partie prenante de la nature, douée d’un flair affûté, dangereuse. Elle a quelque chose d’animal. Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d’un ours. Un ours qui les a repérés, bien sûr. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s