⁕ Roman noir

"Il était une fois dans le brouillard" de Luca TAHTIEAZYM

Mon ressenti – Extraits – Présentation –
Lecture d’octobre 2019

Pour ceux qui ont déjà lu les romans de l’auteur, on retrouve ici quelques personnages connus. Un roman d’anticipation, d’humanité, de solidarité… Un roman de saison et comme le dit le résumé, nous ne verrons peut-être plus le « brouillard » comme avant!

  • « Un crépuscule grisâtre s’est posé un jour d’automne, comme un voile se déposant sournoisement sur les regards angoissés, et plus rien n’a été pareil. Il y a encore de beaux décors, mais le brouillard les dissimule. Les couleurs sont mortes; Il n’y a pas que les plantes qui s’étiolent quand il n’y a plus de lumière. »
Lorsque celui-ci envahi toute la planète, on peut se poser des questions quant à ce que l’homme a pu contribuer à ce que celui-ci dure dans le temps et pourquoi.
L’auteur nous entraîne dans une descente aux abîmes où les âmes vont se perdre, mais ce n’est point sans une petite touche d’humour par ci par là.
  • « Je suis pas quelqu’un de condescendant, moi. Je suis plutôt du genre à descendre les cons ».
Souvenez-vous aussi de « La forêt », on tourne en rond, et plus on se perd plus les personnalités de chacun vont se révéler, en bien ou en mal.
Un roman sans couleur, un récit captivant où quelquefois l’auteur s’adresse directement aux lecteurs, avec une prise de conscience bien déterminée. Encore une fois j’ai été enchantée de cette lecture où les mots choisis, les phrases et les chapitres filent sous nos yeux avec une grande intensité. Je te remercie Luca pour ta confiance. Je ne peux que recommander cette troublante lecture.
Présentation : 

« 11 septembre 2001.

En une nuit, un brouillard dense et ténébreux s’abat sur le monde devenu aveugle. La panique s’installe.

À La Rochelle, dans un petit immeuble à l’agonie occupé par une poignée d’habitants aux abois, Agathe tente de survivre.

Mais il y a pire que le smog et la folie qu’il engendre, il y a les autres, ceux qui se repaissent de la brume, qui l’avalent et la recrachent avec fureur… »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s