⁕ Roman noir

"Dolmen 3 – La dernière malédiction" de Nicole JAMET et Marie-Anne Le PEZENNEC

Mon retour – Citation – Présentation –
Lecture d’octobre 2019

Voilà, je viens de refermer cette trilogie, que de péripéties dans ce dernier tome! Retour sur le site de Ty Kern en Bretagne où, bien sûr, un nouveau drame se prépare.

  • « Apprivoiser le passé pour pouvoir vivre le présent »
Une enquête où policiers et victimes se mêlent, le doute s’installe entre Marie et Lucas. Un drame assez cruel pour finir en beauté cette romance policière. Une lecture agréable, fluide et sans grosse surprise, ce n’est pas du roman très noir.

L’intrigue porte, dans ce dernier tome, sur la génétique, toujours le mystique et une légende, avec quelques retours sur les naufrageurs du premier tome.
Il faut aussi lire ces trois tomes dans l’ordre pour comprendre les dénouements, et avoir les réponses à toutes les questions qui restent en suspens sur les romans précédents.
Voilà, une histoire passion, détente, mystère, enquête, croyance et légende que j’ai bien appréciée.
Présentation :

C’est encore l’hiver et la nuit tombe sur Lands’en quand Marie Kermeur débarque sur la jetée déserte balayée par la pluie. Seule et enceinte.

Sur l’île, les esprits s’enflamment. Pourquoi Marie est-elle revenue ? Et pourquoi est-elle seule ? Où est le commandant Lucas Fersen, ce spécialiste des crimes rituels qu’elle a épousé l’an dernier ?

Bien que Marie ait parlé à Jeanne, sa mère adoptive, de querelle d’amoureux, celle-ci n’est pas dupe. Marie a peur, elle en est sûre. Au point d’informer Lucas de sa présence à Lands’en. Mais lorsqu’il arrive, il est trop tard. La jeune femme est retrouvée échouée sur le sable de la crique des naufrageurs. Elle est dans le coma, et le bébé n’est plus dans son ventre…

Lucas mène fébrilement l’enquête pour tenter de comprendre ce qui s’est passé. Témoignages, indices, constatations, il doit se rendre à l’évidence : Marie a délibérément voulu mourir avec son enfant en se jetant dans l’océan…

Mais, sortie du coma quelques jours plus tard, Marie refuse cette vérité. Son bébé n’est pas mort, elle le sait, elle le sent. Quelqu’un le lui a pris.

Pour Marie, la seule façon de convaincre Lucas qu’elle n’a pas tué son bébé est de le retrouver vivant.

Mais un autre enfant disparaît sur la lande dans des circonstances qui ne sont pas sans rappeler aux Anciens la légende de Keridwenn… Et une fois de plus, tous les éléments désignent Marie comme coupable…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s