⁕ Thriller psychologique

"Si je serais grande" d’Angelina DELCROIX

Lecture d’octobre 2019

Après avoir lu « Ne la réveillez pas » en… 2017! Je peux enfin retrouver la plume d’Angelina avec « Si je serais grande ».
J’avoue, j’ai beaucoup trop attendu, et, heureusement le suivant « Un peu, beaucoup… jusqu’à la mort » est aussi entre mes mains.
Ce fut un vrai bonheur de retrouver l’adjudante Joy et son équipe dans ce second opus. Mais l’enquête sur laquelle ils vont être amenés à démêler les nœuds est terrible. Le sujet traité est et « reste sensible et délicat » comme le souligne l’auteure dans ses notes. Je pense que l’écriture de ce livre a dû être très éprouvante, mais les recherches et la façon de nous présenter cette intrigue sont exceptionnelles. Un thriller pur, sur un thème réel ou la psychologie des victimes est une torture.

« Ben se demanda où placer le maximum sur l’échelle de l’horreur. Chaque fois qu’il pensait l’avoir atteint, une nouvelle enquête venait lui prouver le contraire. L’imagination morbide de l’être humain n’avait-elle donc aucune limite?… »

Démanteler ces réseaux relève de la prouesse et de la volonté d’une équipe soudée qui va prendre beaucoup de risque… Ensuite je viens à me poser certaines questions, doit-on se poser des limites face à l’abomination, peut-on réellement garder ses distances devant l’impensable? Lorsque les enquêtes se suivent et révèlent la folie dévastatrice de certains hommes, peut-on rester de marbres et réaliser son métier d’enquêteur sans fausse note, sans sombrer, sans se perdre…
Si vous ne connaissez pas encore l’auteure je vous suggère de commencer par « Ne la réveillez pas », aux âmes sensibles abstenez-vous.
Ce récit m’a bouleversée et restera longtemps gravé dans ma mémoire, l’auteure sait de quoi elle parle, elle le décrit magistralement et nous explique le pourquoi de cette histoire.
« À tous les enfants »…
 
 
 

Présentation :

2006. Deux petites filles disparaissent le même jour, sans laisser de traces. Elles sont voisines, mais n’étaient pas ensemble au moment de leur enlèvement.
Eleanor, bientôt six ans, vit dans la crainte de déplaire à ses parents. La tête pleine d’images et de souvenirs, est-elle la menteuse que décrit sa mère ?
2016. Des cadavres d’enfants viennent d’être découverts. Au milieu des corps, une survivante. Enceinte de quatre mois et toujours profondément marquée par sa précédente enquête, l’adjudante Joy Morel se retrouve à la tête d’une enquête éprouvante qui va l’entraîner aux frontières de l’inimaginable…

L’auteure :

Après une licence de génétique et des études en psychothérapie, Angélina Delcroix est actuellement psycho-praticienne en Vendée. Son premier roman, Ne la réveillez pas, a rencontré un beau succès.

1 réflexion au sujet de “"Si je serais grande" d’Angelina DELCROIX”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s