⁕ Thriller

"Un peu, beaucoup… jusqu’à la mort" de Angélina DELCROIX

Mon ressenti – Extraits – Présentation –
Lecture d’octobre 2019

En suivant « si je serais grande » j’avais hâte de plonger dans « Un peu, beaucoup… jusqu’à la mort ». Voilà qui est fait. Heureuse de retrouver Joy et son équipe avec un nouveau personnage, Hoche. Je ne vous dis rien de l’histoire puisqu’il est préférable de lire les deux précédents et ce serait, pour le coup, spoiler. D’ailleurs vous verrez que dans le résumé on n’en sait pas beaucoup plus. Un thriller sur fond d’alcoolisme, l’intrigue démarre sur les chapeaux de roues.

Je préfère ne pas vous dire mon prénom, il me semble que le mot « anonyme » sur votre porte me le permet. Je suis là, comme vous tous, pour un problème lié à l’alcool, mais je ne suis pas alcoolique, et je ne l’ai jamais été…

Je sais que cet extrait va réveiller les souvenirs de ceux qui ont lu ce livre.
Au fil des chapitres on trouvera des morceaux de « Lettre souvenir », mais à qui appartiennent-ils!
L’auteure ne nous laisse point de répit et c’est tant mieux.
Il y aura beaucoup de dérapages incontrôlés, mais pour arriver à ses fins quelque fois il faut savoir prendre des risques.

Il ne sait pas de quoi il pourra se sevrer le plus facilement, de l’alcool ou d’elle. Il se posera la question plus tard. Pour le moment, les deux lui permettent de tenir le coup. »

Manipulations psychologiques pour certains, à ne plus savoir vraiment qui est coupable et en qui avoir confiance. Le doute s’installe au fil de l’intrigue sur plusieurs suspects. L’auteure m’a encore une fois charmée par son écriture, le rythme de l’enquête, les rebondissements et une excellente fin. Je ne saurais que vous conseillez de lire l’auteure à vous amateurs de thriller.
  • • Présentation :
La révélation du thriller français confirme son statut avec ce troisième roman, sombre et surprenant ! Fragilisée par le décès de l’un de ses coéquipiers, l’adjudante Joy Morel doit aussi apprendre à composer avec sa récente maternité. Mais une étrange affaire la ramène sur le terrain : un homme, sobre depuis plusieurs années, est retrouvé mort après un coma éthylique. À ses côtés, le cadavre de son épouse, ligotée et mutilée…

1 réflexion au sujet de “"Un peu, beaucoup… jusqu’à la mort" de Angélina DELCROIX”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s