⁕ Thriller historique, ❤ Coup de cœur ❤, roman historique

« La trahison des Jacobins » de Jean-Christophe PORTES

👉 « Tome 5 des enquêtes de Victor Dauterive »

Lecture de décembre 2019 ➡

🧡 Coup de cœur 🧡

Je tiens à remercier l’auteur qui m’a fait le bonheur de m’offrir son roman broché dédicacé. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce titre qui est le cinquième volume des « enquêtes de Victor Dauterive », un roman historique à suspens. Chacun de ces titres est indépendant donc je n’ai pas eu de frustration à lire celui-ci sans avoir lu les précédents. Par contre, je pense fortement me pencher sur ceux-ci car cette lecture m’a complètement enchantée.

Pour ce tome il débute le 10 juillet 1792 pour se terminer le dimanche 26 août de la même année. Victor Dauterive, principal personnage et lieutenant, va dans un premier temps enquêter sur la disparition d’une jeune garçon, Joseph, son petit serviteur.

On se trouve en pleine période révolutionnaire et bien d’autres événements vont se produire et l’accaparer. Entre un assassinat déguisé en suicide, les complots et trahisons, il est difficile de se fier à qui que ce soit dans ce Paris englué dans le sang et la révolution.

« Quatre heures sonnèrent au clocher de Saint-Germain-des-Prés. Penché à la fenêtre, Dauterive vit passer des sans-culottes, qui braillaient le chant des Marseillais. Un groupe passa avec en son centre Danton, le maître de ce quartier où régnaient les Cordeliers. Comme toujours, Desmoulins marchait à ses côtés, cheveux au vent. »

L’auteur se réfère aux actualités de cette époque tout en mêlant réalité et fiction, vous pourrez apprécier les recherches et lectures qu’il a effectué pour l’écriture de ces livres. On retrouve des passages sur la Salpêtrière, l’hôpital Bicêtre et bien d’autres lieux et personnages dont j’ai pu lire ailleurs.

« Joseph pleurait. Était-il possible qu’un tel endroit existe? Il montait par la fenêtre d’autres gémissements, des pleurnichements, des rires idiots. Un homme en appelait au diable, à la puissance infernale, aux loups-garous, promettait des philtres d’amour. »

Et je pense que ces lieux ou personnages sont indissociables de cette période. Certaines scènes vous feront frémir de peur et de rage. La rébellion des femmes va aussi se mettre en avant avec Théroigne de Méricourt, figure incontestable de cette révolution.

« Le jeune homme vit alors arriver une femme à la tête enturbannée, une grande ceinture de cuir à la taille où étaient passées deux longs pistolets : Théroigne de Méricourt, gracieuse et furieuse, qui dispersa les deux grenadiers à coups de cravache à pommeau d’or. »

La fureur et la rage étaient présentes en chacun, la misère aidant il n’était point de réticences à faire payer par n’importe quel moyen un changement à cette France monarchique.

« En haut des marches, une trentaine de cadavres d’hommes dénudés, émasculés, les visages tuméfiés ou enfoncés par Dieu savait quoi, ou il en manquait des morceaux. A chaque pas des vieillards, des frotteurs, des cuisiniers morts, des Suisses éviscérés… »

J’ai relevé un certain nombres d’extraits qui m’ont marquée, mais je ne vous ai pas dévoilé les plus abjectes et odieux.

J’avais, bien entendu, déjà vu passer des chroniques sur les romans de cet auteur, sur les réseaux sociaux, sans m’y arrêter vraiment. Je suis ravie que l’auteur m’ait contactée par le biais de Babelio. Dans les notes de l’auteur vous pourrez aussi découvrir que les faits relatés à la Correction de Bicêtre étaient réels et impunis.

Voilà une lecture que je n’oublierais pas de sitôt et un auteur que je vais suivre. Je recommande ces romans à tout amateur d’histoire et de thriller historique.

✔ Les titres

  • L’affaire des corps sans tête
  • L’affaire de l’homme à l’escarpin
  • La disparue de Saint-Maur
  • L’espion des Tuileries
  • La trahison des Jacobins

❇ Présentation

Été 1792. Alors que l’armée austro-prussienne menace Paris, le lieutenant Victor Dauterive se préoccupe surtout de la disparition de Joseph, son petit serviteur. Le garçon a été enlevé et a sans doute disparu dans l’enfer de Bicêtre, la prison des fous, des voleurs et des enfants… Mais une autre mission l’éloigne de ses recherches lorsqu’un policier, qui s’intéressait à une affaire de corruption dans l’entourage de Danton, est retrouvé assassiné. Ce n’est que le premier d’une série de meurtres qui continue avec celui de la femme de chambre de Marie-Antoinette et qui laisse présager le pire. Entre trahisons, complots et espionnage, Dauterive va devoir mener une nouvelle enquête à haut risque. À l’heure où se prépare l’invasion des Tuileries, il va devoir choisir son camp… et tenter de survivre.

2 réflexions au sujet de “« La trahison des Jacobins » de Jean-Christophe PORTES”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s