⁕ anticipation, ⁕ Thriller psychologique, ❤ Coup de cœur ❤

« The Prison Experiment » (3) d’Eric COSTA

Lecture de décembre 2019 ➡

💖 Coup de Cœur 💖

J’ai bien cru ne jamais pouvoir sortir indemne de cette excellente trilogie. L’auteur nous emmène loin dans les méandres d’une prison expérimentale. Je retrouve avec bonheur Elena, hackeuse surdouée, et quelques autres personnages pour lesquels je me suis attachée et d’autres pour qui j’aurais aimé qu’ils disparaissent, mais il faut de tout et de tous pour cette histoire délirante.

Dans l’Œuvre, à la base 5300 détenus se sont retrouvés livrés à eux-mêmes et ce depuis 7 années sans intervention extérieure.

L’auteur mêlent les intrigues entre le mythe de Dédale et l’intelligence artificielle (IA). Plus de 600 pages pour ce dernier volume qui m’a complètement accaparé l’esprit. Excellente surprise avec le dernier chapitre qui m’a bien stupéfiée. Mais attention, ceci est bien une fiction et il faut savoir bien le lire; Il y a dans ce texte de belles correspondances avec nos vies, notre société, notre environnement, les politiques, les organisations secrètes ou non, et toutes sortes de pièges… La psychologie des personnages sera mise à mal, le temps presse, les choix deviennent de plus en plus difficiles.

« Le P90 pointé devant elle, Elena descend l’escalier secret, suivie de près par Basileus et Jackson. Cherchant à s’assurer que tout se passera au mieux avec les Bâtisseurs et le Maître, elle repense à une phrase prononcée par l’Explorateur quelques jours auparavant »

Beaucoup d’action, pas d’ennui, des rebondissements, des personnages qui se dévoilent, des chapitres coupés par le journal de Josh, on passe d’un groupe à un autre. Dans le genre thriller sociétal, anticipation, fiction, l’auteur nous entraîne avec ses mots et son écriture percutante et addictive. Des émotions de toutes sortes m’ont traversée.

« Extrait du journal de Josh T. Arthar : 13 juillet. Retour en cellule. Cela fait trois jours que je suis, tel Orphée, revenu des Enfers. Trois jours sans déplacer la couverture qui pend devant la fenêtre, sans sortir de mon lit. Trois jours dans les limbes d’un coma végétatif dont j’ai cru ne jamais pouvoir émerger »

Cette trilogie est faite pour être visionnée aussi, pourquoi pas une série, je serais la première à rester collée à mon écran. Enfin, ces trois volumes sont d’une admirable facture. Une Œuvre pour l’Œuvre. N’hésitez pas à aller lire un extrait de cette trilogie sur Amazon. On peut s’imaginer le temps qu’il a fallu pour monter ces récits, j’en suis restée éberluée. Bref, pour ceux ne connaissent pas encore l’auteur, je recommande cette trilogie les yeux fermés.

❇ Présentation

« Zone 51, désert du Nevada.
Un dôme immense, à la peau cuivrée, se dresse tel un monstre sous les étoiles.
Son nom : « L’Œuvre », prison expérimentale secrète dotée d’une intelligence artificielle.
Nul ne sait ce que recèle l’édifice depuis que la CIA en a perdu le contrôle. Que sont devenus les 5300 détenus, livrés à eux-mêmes après sept ans d’abandon ?
Un commando de douze hommes et une femme pénètre en secret dans ce labyrinthe mortel.
Leur mission : retrouver Dédale, son architecte, à n’importe quel prix.
Elena, hackeuse surdouée, compte bien percer les mystères de l’Œuvre. Elle ignore que cette mission l’emportera au-delà des illusions, face à ses peurs les plus folles, dans les tréfonds de l’âme humaine. Son génie peut les sauver… ou les tuer.
Jusqu’où l’homme peut-il aller pour survivre ? »

👉 Du même auteur :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s