⁕ Polar, ⁕ Roman noir

« Cadran » de Sébastien BOUCHERY

Lecture de mai 2020 ➡

Nouvelles Plumes – 333 pages – Broché –

🌸🌸🌸🌸

Premier titre de l’auteur que je lis, et si je me rappelle bien c’est par Sonia que j’en ai entendu parler (de l’auteur). On se trouve dans un polar à suspens qui avance à une cadence infernale, un roman noir que je verrais bien en film, il est très visuel.

Tony Stovak, personnage principal, va, du jour au lendemain, se retrouver avec un autre nom, une autre vie… Famille et amis ne le connaissent plus. Il sera poursuivi et harcelé par un groupuscule, à qui il doit remettre un objet. C’est un cauchemar incompréhensible qui va l’entraîner dans une course poursuite infernale et angoissante.

« Je parviens difficilement à contrôler mes mouvements. Je suis terrorisé. Pas seulement à cause de ce que je viens de vivre à l’instant, mais par la globalité de l’acharnement machiavélique dont je suis victime. j’enterre mon frère ce matin, je suis pointé du doigt par ma charmante belle-sœur à midi pour manquement à mes devoirs familiaux, je retourne au bureau pour arranger un client en début d’après-midi sans que personne semble me reconnaître; je me fais passer à tabac et voilà que maintenant, je suis menacé d’être exécuté par un tireur qui me prend pour un autre.

L’intrigue est très bien menée, l’écriture nous entraîne sur ces 24 heures pour dérouler le fil de cette excellente histoire. Un très bon polar ou politique, terrorisme, et manipulation sont de mises. Bref, j’ai beaucoup aimé ce récit, un auteur à suivre. Je dois dire aussi que j’ai été désagréablement surprise de certains commentaires sur la zone peu élogieux, que l’on n’aime pas c’est une chose mais au point de jeter un livre c’en est une autre…

✔ Présentation

Imaginez : du jour au lendemain, votre femme, vos parents, vos collègues voient en vous un parfait inconnu… Et pourtant leur vie est entre vos mains. Bienvenue en enfer.

Alors qu’il assiste aux funérailles de son frère, Tony Stovac, assureur sans histoires, reçoit le coup de fil d’un client important qui lui réclame un dossier. Il accepte de faire un crochet jusqu’à son agence… Si ce n’est que sur place, aucun de ses collègues ne semble le reconnaître. Pire, il est violemment expulsé par la sécurité. Ses parents, son meilleur ami, sa femme… il n’existe plus pour personne. Chez lui, c’est un parfait inconnu qui répond au nom de Tony Stovac.
Plongé dans ce cauchemar absurde, il reçoit l’appel d’un mystérieux interlocuteur. Tony a en sa possession quelque chose que celui-ci convoite. Il a 24 heures pour lui remettre cet objet dont il ne sait rien, avant que l’homme s’en prenne à ses proches.

2 réflexions au sujet de “« Cadran » de Sébastien BOUCHERY”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s