⁕ Roman noir, ⁕ roman policier

« A perdre haleine » de Aga LESIEWICZ

Lecture d’août 2020 ➡

France Loisirs – 415 pages – Broché –

🌸🌸🌸

Voilà un roman assez ambiguë, c’est mon ressenti. N’ayant pas lu la quatrième mais attirée par la couverture je l’ai acheté au feeling; je ne saurais dire s’il m’a plu réellement ou pas trop. L’ambiguïté vient du fait que l’on court à en perdre haleine avec le personnage principal, Anna, mais que j’ai attendu un bon moment avant qu’il ne se passe quelque chose…

« Je me retourne pour reprendre ma course, quand, soudain, il est là, debout sur le sentier, me bloquant le passage. Je recule d’un pas, le cœur affolé, la main sur la bombe lacrymo. Il s’avance, passant de l’ombre du bâtiment à la lumière de la lune, et je le reconnais. Ma peur cède place au soulagement, aussitôt remplacé par une terreur encore plus vive. Que fait-il là? Pourquoi m’a-t-il suivie?… »

Vu que c’est un roman noir je m’attendais à de l’action assez rapidement. Il fait partie de ces histoires qui se déroulent dans le temps par petites touches de frayeur parsemées au fil de la lecture. J’ai aussi compris assez vite qui était le protagoniste des méfaits subis par Anna, mais d’autres paramètres entrent en compte et cela relève un peu le niveau de mon approche face à ce récit.

Voilà un livre qui se lit assez rapidement, n’ayez pas peur de courir trop souvent. C’est aussi le but de l’histoire. Pour mes amies qui courent assez souvent seules, je pense à Sonia et à ma sœur en particulier, ne lisez pas ce livre… L’histoire se passe autour de Londres, dans un parc où les amateurs de footing se dispersent. Malheureusement cet espace va être le lieu de divers viols et meurtres… A vous de découvrir si l’envie vous gagne!

✔ Présentation

Quand un parc londonien devient le théâtre de terribles crimes… Un polar tendu, dérangeant, hyper-efficace : vous n’oserez plus courir seul(e) dans les bois.

À trente ans, Anna Wright, manager dans une société de production, consacre sa vie à sa carrière. Son plaisir : ses séances de running dans les bois d’Hampstead Heath qui dominent Londres, avec Wispa, son labrador.
C’est là qu’elle croise le chemin d’un autre joggeur. Un homme ténébreux, sûr de lui. L’attirance est immédiate, les ébats aussi enflammés qu’anonymes. Et Anna devient vite accro à cette adrénaline.


Mais bientôt, la rumeur enfle : un violeur sévirait dans ce parc, attaquant des joggeuses solitaires. Alors que le coupable semble insaisissable, Anna s’inquiète : son bel inconnu pourrait-il être lié à ces agressions ? Et lorsque sa voiture est fracturée, que sa chienne est retrouvée à plusieurs kilomètres de chez elle et que sa meilleure amie meurt dans d’étranges circonstances, Anna sent l’étau se resserrer autour d’elle.
À flirter avec le danger, la jeune femme aurait-elle mis le doigt dans un engrenage fatal ?

2 réflexions au sujet de “« A perdre haleine » de Aga LESIEWICZ”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s