⁕ Taurnada Editions, ⁕ Thriller

« Goliat » de Mehdy BRUNET

Lecture d’août/septembre 2020 ➡

Taurnada éditions – 194 pages – Kindle –

🌸🌸🌸🌸

Voici un récit intense, rapide et glacial de par son environnement que nous propose l’auteur. Une course contre la montre sur trois années différentes va se poursuivre et se rejoindre comme dans toute histoire à plusieurs volets.

Au début :

« Aujourd’hui 2019, David Corvin et sa gueule de bois…

En suivant :

Septembre 2016. Appuyé contre la rambarde du Yara Birkeland, je dégueule tripes et boyaux contre la coque du navire… »

Puis : octobre 2015 et juillet 2013…

On se trouve sur une plate-forme pétrolière au large des côtes norvégiennes. Une tempête fait rage et les occupants sont cloués à bord. David et son épouse Abigaël viennent d’y arriver, chacun pour leurs spécialités (que l’on retrouve dans le résumé). Très vite, l’exploration va prendre des allures meurtrières et sauvages.

« Plus une once d’humanité ne semble habiter le corps se dressant devant moi. C’est une machine, non, un démon. »

Deux histoires tragiques imbriquées l’une dans l’autre et une enquête menée par Diaz et Munny, sur la terre ferme, qui risque de faillir si le dénouement n’arrive pas très vite.

Une fin en apothéose qui fait froid dans le dos et mal au cœur, un thriller à déguster bien couvert et prêt à affronter le déchaînement humain. Un roman différent de « Sans raison » et « Le fruit de ma colère », l’auteur reste dans le même style mais à changer dans l’environnement et la psychologie des personnages. A  lire assurément pour les amateurs du genre. Je remercie les éditions Taurnada pour leur confiance renouvelée ainsi que l’auteur.

✔ Du même auteur

1 – « Sans raison » lu en juin 2017

2 – « Le fruit de ma colère » lu en mars 2018

✔ Présentation

La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux.
David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe.
Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme…
Et bien plus encore…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s