⁕ Drame familial, ⁕ Taurnada Editions

« La cave aux poupées » de Magali COLLET

Lecture de février 2020 ➡

📚 Taurnada éditions – 224 pages –

🌸🌸🌸🌸

Ce fut une lecture intense, forte et très dure. L’auteure a mis la barre très haute dans cette histoire et pour un premier roman. Je remercie les éditions Taurnada, l’auteure et Joël Maïssa.

En premier lieu il est important de souligner que c’est Manon, jeune femme de 22 ans qui nous narre ce qu’elle vit, et il faut savoir aussi que son âge mental ne dépasse pas 12 ans, et pour cause; donc oui, certains vont dire, c’est mal écrit, mais non! C’est juste une petite fille qui nous parle, qui nous raconte sa vie de tous les jours, avec Le Père et Camille récemment arrivée.

« Je suis peut-être jamais sortie d’ici mais je connais la vraie vie à la télé. »

En second, les personnages sont ici dépersonnalisés, dans l’horreur il n’y a pas de lien, donc pas de prénom, juste « des meubles », « des choses »…

Manon vit avec son père, celui-ci a des besoins spéciaux, et elle est là pour prendre soin de lui, de ses « choses » et de la maison où ils vivent. Et lorsque « les choses » ne sont pas disponibles c’est à elle de servir ce Père.

« Le Père, il me surprenait parfois en plein rêve et me ramenait rapidement à la réalité à sa manière. Il ne m’appelait pas par mon prénom, d’ailleurs, ça faisait belle lurette que je l’avais presque oublié mon prénom. »

Un événement exceptionnel va chambouler leurs rituels, Manon se réveillera-t-elle à temps?!

Il est très difficile de parler de ce récit sans ne rien dévoiler donc je vous en dis peu, juste que cette histoire m’a chamboulée, c’est très noir. Un drame familial terrible. À vous de partir à la rencontre de Manon à la fois victime et exécutrice… Âmes sensibles s’abstenir!

✳ Présentation

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

✔ L’auteur

Née en 1972 à Colombes, Magali Collet est une passionnée des mots. Elle écrit des poèmes, des nouvelles et des chroniques depuis de nombreuses années. Sa sensibilité à la cause des femmes, celles qui souffrent de ne pouvoir échapper à leur condition, apparaît en filigrane dans tous ses textes. Avec son premier roman, La Cave aux poupées, elle plonge ses lecteurs dans les fosses ténébreuses des âmes, pleines de violences, d’angoisses, mais aussi d’un profond désir de rédemption.

Liens 🔽

https://www.taurnada.fr/2020/02/27/decouvrez-la-cave-aux-poupees/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s