⁕ Polar, ⁕ série

« Vengeance sur pellicule » de Michael FENRIS

Lecture de janvier 2021 ➡

Eaux Troubles éditions – 253 pages – numérique –

🌸🌸🌸🌸

Avec Jeff Fergusson on ne s’ennuie aucunement. On le retrouve ici à enquêter sur le meurtre de sa chère Suzy, qui était partie jouer la star à Hollywood. Malheureusement le succès l’a quelque peu refroidie…

Quinze années à faire remonter à la surface pour découvrir qui est derrière toutes ses manigances et assassinats. Tout est contre lui, notre détective devra démêler toutes ces embrouilles qui le poursuivent.

Le chef de la police Vince Carezzi sera lui aussi de la partie et n’épargnera pas Jeff dans cette intrigue menée tambour battant par l’auteur.

« La porte de la salle de soins s’ouvre sur un Vince Carezzi au visage fermé. Il s’avance jusqu’à me toucher, observe l’œuf de poule sur le côté de ma mâchoire, les multiples coupures sur mon visage et l’hématome sur ma poitrine. – Vous vous croyez à Noël, Fergusson? Prêt à mettre les décorations? – Foutez-vous de moi, grogné-je. j’ai un cadeau pour vous… »

L’auteur nous livre un polar à l’ancienne, un détective atypique, des meurtres à la chaîne, une belle nana fougueuse ; Tout ceci me remémore les livres que nous prenions en cachette, lorsque j’avais une dizaine d’année, avec mes cousines, à nos pères. Ces romans aux couvertures de couleur jaune et noire ou ceux noirs et gris, désolée je ne me rappelle plus les éditeurs 🤔. L’écriture est vraiment typique des années 60 dans ce genre de polar noir. Mais l’auteur a diverses cordes à son arc et j’apprécie aussi son style dans le thriller fantastique à la King.

J’ai passé un bon moment avec ce titre qui est le second des enquêtes de Jeff Fergusson,

➡➡➡ – « Diamants sur macchabées« , le premier – et j’en remercie Babelio qui me l’a procuré en version numérique suite à une Masse Critique.

✅ Présentation

Simon Crane, le meilleur ami et collègue de Jeff Fergusson, est retrouvé mort, abattu dans une ruelle sordide. Alors que les soupçons se portent sur le détective, Susan, l’épouse de Simon avec qui il entretient une relation adultère, lui avoue qu’elle est coupable du meurtre. Incapable de la dénoncer, Jeff la laisse s’enfuir à Hollywood, où elle rêve de devenir une grande actrice sous la coupe d’un patron de la pègre.

Quinze ans plus tard, Fergusson est appelé par le nouveau chef de la police, pour identifier un corps. Il s’agit de Susan, assassinée dans une chambre d’hôtel minable, avec pour tout indice sa carte de visite dans son manteau. Qu’est-ce qui a pu motiver son retour à Résilience, et pourquoi après tant d’années de silence ? Tous les éléments semblent se liguer contre Fergusson. Une seule chose est certaine, elle cherchait à le contacter.

Le détective n’a guère le choix : il va falloir qu’il replonge dans son passé pour trouver le coupable du présent… Une deuxième enquête de notre privé atypique Jeff Fergusson qui va encore ravir les fans de polar noir, avec toujours un parfum de poudre !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s